Jura

Gigny

Gigny

Mère de Cluny

46° 27′ 7″ nord, 5° 27′ 36″ est

Monastère en pleine activité, fondé en 885 par Bernon, un noble bourguignon, Gigny fournit les premiers moines et l’abbé de Cluny en 910. En effet, le duc Guillaume d’Aquitaine invite Bernon à fonder un monastère dans sa villa des bords de la Grosne : Cluny. Selon la tradition, Bernon associe six moines de Gigny et six de Baume à cette fondation ; Cluny allait devenir le centre le plus important de la chrétienté médiévale.
Au fil des siècles, les relations avec Cluny évoluent, Gigny devenant un simple prieuré mais conservant dix-huit prieurés et cinquante cures lui apportant des bénéfices. Des fouilles archéologiques ont permis d’en savoir un peu plus sur l’histoire de ce lieu emblématique.
L’ensemble de l’abbaye, autrefois enclose d’un mur de clôture, est classé au titre des Monuments Historiques. L’église a fait l’objet de restaurations importantes qui lui ont redonné sa grandeur passée. L’intérieur de l’édifice est très sobre. Les vitraux du 19ème siècle dialoguent avec ceux, très contemporains, commandés dans les années 1950 au grand peintre verrier Jacques Le Chevallier. On remarque aussi dans l’édifice des modillons sculptés, dont plusieurs têtes de bovins : faut-il y voir un écho au culte de saint Taurin, dont les reliques ont été accueillies à Gigny vers 919-925, permettant ainsi le développement de pèlerinages ? À l’extérieur, sous le toit, courent des modillons sculptés appartenant à la reprise du voûtement du 12ème siècle, caractéristiques du courant populaire qui s’est manifesté en Franche-Comté à cette époque.
L’abbaye a été sécularisée en 1760. Plusieurs beaux bâtiments subsistent et conservent leur aspect d’alors : maisons du chapitre, du chambrier et du prieur. La fontaine, autrefois sur la place du Chapitre, se trouve désormais sur la place du village, entourée des façades des nombreuses boutiques et ateliers d’artisans qui l’animaient encore au début du 20ème siècle. Un sentier du patrimoine doté de panneaux didactiques, ainsi qu’une boucle de randonnée à la journée, permettent d’approfondir la visite de ce village dont la structure est encore fortement marquée par les bâtiments de l’abbaye et dont de nombreux détails méritent le détour.
Le terroir de Gigny possédait autrefois un vignoble dont les fosses de plantation ont été retrouvées à l’occasion de fouilles archéologiques. L’historien de Gigny, Bernard Gaspard, indique qu’en 1788 les moines de Gigny tiraient de bons revenus de leurs vignes. Aujourd’hui l’élevage est destiné à la production de lait à Comté.

Depuis les toits....

Depuis les toits....

L'intérieur de l'église

L'intérieur de l'église

L'église de Gigny

L'église de Gigny

Vitraux de Jacques Le Chevallier

Vitraux de Jacques Le Chevallier

Au détour d'une ruelle

Au détour d'une ruelle

Détail du clocher

Détail du clocher

Le village autour de l'abbaye

Le village autour de l'abbaye

Site clunisien

Site clunisien

L'un des nombreux modillons visibles sous le toit de l'église

L'un des nombreux modillons visibles sous le toit de l'église

La carte interactive

Une base de données toujours mise à jour

Bien se préparer c'est important, sur la carte vous trouverez : hébergements, ravitaillements, offices de tourisme, gares et accès, boucles et étapes, sites remarquables, etc. Grâce aux différents calques, sélectionnez les niveaux d'information dont vous avez besoin.

Voir la carte interactive

Voir les autres sites clunisiens

26 sites à découvrir le long de votre chemin
Voir le patrimoine culturelVoir le patrimoine naturel
Translate »