Les sites clunisiens

Les sites clunisiens : un héritage culturel fort
Voir la carte interactive
Accueil > Découvrir > Les sites clunisiens

Cluny : fondation et essor

Un peu d’histoire

L’abbaye de Cluny a été fondée en 910 par Guillaume le Pieux, duc d’Aquitaine et comte de Mâcon. Désireux d’assurer le salut de son âme, il donna un domaine près de la Grosne à l’abbé Bernon qui avait déjà créé l’abbaye de Gigny vers 885 puis administré celle de Baume-les-Messieurs à partir de 888, toutes deux dans le Jura. Selon la tradition, Bernon partit avec douze moines, six de Gigny et six de Baume, en direction du domaine, Cluny, dont il fera une puissante abbaye, placée sous la protection du Saint-Siège pour éviter les convoitises des seigneurs environnants.
Cluny devint alors une véritable force spirituelle, économique et politique, la prestigieuse abbaye rayonnant sur l’Europe médiévale. Son héritage couvre de nombreux domaines : architecture, sculpture et peinture, manuscrits enluminés, mobilier et archives manuscrites, édifices, aménagements ruraux et urbains, architectures, sculptures, peintures, musique, archives, vignes.
Autour du noyau des sites bourguignons, près de deux mille sites clunisiens répartis dans plusieurs pays d’Europe occidentale témoignent de l’expansion de l’Ordre de Cluny, de l’Espagne à la Pologne, de l’Italie à l’Écosse.

Patrimoine naturel

Sites, faune et flore

Patrimoine culturel

Traditions, architecture, savoir-faire, gastronomie

La carte interactive

Une base de données toujours mise à jour

Bien se préparer c'est important, sur la carte vous trouverez : hébergements, ravitaillements, offices de tourisme, gares et accès, boucles et étapes, sites remarquables, etc. Grâce aux différents calques, sélectionnez les niveaux d'information dont vous avez besoin.

Voir la carte interactive
Translate »