Jura

Andelot-lès-Saint-Amour

Accueil > Découvrir > Patrimoine culturel > Andelot-lès-Saint-Amour

Andelot-lès-Saint-Amour

Château devenu chambres d’hôtes

Andelot-lès-Saint-Amour est un hameau de l’actuelle commune d’Andelot-Morval, née le 1er janvier 1973 d’une fusion-association entre les deux communes.
Le puissant château féodal avec ses trois portes successives garnies de tours et pont-levis et ses larges fossés séparés par une épaisse muraille, a été édifié au 12ème siècle par les seigneurs de Coligny, descendants des comtes de Bourgogne. Humbert II fut le premier à se nommer seigneur d’Andelot au début du 13ème siècle et le plus célèbre des Coligny à avoir habité le château est François (1521-1569), premier marquis d’Andelot et frère de l’amiral Gaspard de Coligny. Converti au protestantisme, principal chef huguenot pendant les guerres de religion, il fut assassiné lors du massacre de la Saint-Barthélemy en 1572.
Au 18ème siècle, Andelot fut vendu à Joachim Guyennard dont le fils, Gaspard, se fit confirmer en 1746, par lettres patentes du roi, le titre de marquis d’Andelot. À la Révolution, le château fut dévasté par les paysans et confisqué. En 1804, le dernier marquis émigra à Philadelphie et le château fut vendu. En 1924, Ferdinand Lammot Belin et son cousin Pierre S. du Pont, descendants du dernier marquis par mariage, rachetèrent le château pour le restaurer et le faire revivre en retrouvant les racines de leur mémoire : une vraie réussite !

La carte interactive

Une base de données toujours mise à jour

Bien se préparer c'est important, sur la carte vous trouverez : hébergements, ravitaillements, offices de tourisme, gares et accès, boucles et étapes, sites remarquables, etc. Grâce aux différents calques, sélectionnez les niveaux d'information dont vous avez besoin.

Voir la carte interactive

Voir les autres éléments patrimoniaux

Touchez les pierres et goutez les saveurs
Voir le patrimoine naturelDécouvrir les sites clunisiens
Translate »