Doubs

Les bornes frontières

Accueil > Découvrir > Patrimoine culturel > Les bornes frontières

Une frontière, des bornes

Un patrimoine insolite

La frontière établissant la séparation entre la France et la Suisse constitue un patrimoine étonnant racontant l’histoire de la région frontalière.
En 1477, après la mort de Charles le Téméraire, le Comté de Bourgogne devint fief d’Empire, la Savoie et le Comté de Neuchâtel le voisinant aux frontières de l’Est. Au cours des années suivantes, des traités sont établis : des cartes, très imprécises, et des vues cavalières les complètent à partir du 16ème siècle et un abornement est effectué. Jusqu’alors, c’étaient les limites des seigneuries qui faisaient office de délimitations.
Les bornes frontières sont généralement des pierres taillées plantées solidement dans la terre. Certaines bornes portent plusieurs couches de gravures d’époques différentes, témoins des changements politiques et des passages successifs des responsables de l’abornement. Les anciennes armoiries ou inscriptions ont parfois été partiellement ou totalement effacées et les couleurs ne correspondent plus à celles d’origine. Sur les faces les plus larges de la borne, se trouvent les armoiries des états ou parfois seulement une ou deux lettres. Le plus souvent, les millésimes gravés sur les bornes correspondent à l’année de leur pose et aux années où elles ont été modifiées ou déplacées. Au sommet de la borne, une ligne indique la direction de la borne précédente et de la suivante.
La frontière vers Neuchâtel était marquée par une tranchée de délimitation qui devait être de dix-huit pieds de roi de chaque côté (5,85 m) : elle est toujours visible sur la Via Cluny, après Les Petits Cernets (en Suisse), vers Germinand (côté français). La numérotation actuelle des bornes entre la France et le canton de Neuchâtel date de 1819.
Aux changements de régimes politiques et de frontières correspondent des ajustements de bornes et d’abornement mais après le traité de Paris et la défaite de Napoléon en 1815, une seule modification de frontière est actée : le passage de la commune du Cerneux-Pequignot en Suisse.
À l’heure de Schengen, la frontière sépare et isole moins qu’auparavant, on peut même dire qu’elle nous unit au passé.

Bornes

Bornes

Borne frontière

Borne frontière

Borne blasonnée

Borne blasonnée

Borne en forêt

Borne en forêt

La frontière avant Chapelle-des-Bois

La frontière avant Chapelle-des-Bois

La carte interactive

Une base de données toujours mise à jour

Bien se préparer c'est important, sur la carte vous trouverez : hébergements, ravitaillements, offices de tourisme, gares et accès, boucles et étapes, sites remarquables, etc. Grâce aux différents calques, sélectionnez les niveaux d'information dont vous avez besoin.

Voir la carte interactive

Voir les autres éléments patrimoniaux

Touchez les pierres et goutez les saveurs
Voir le patrimoine naturelDécouvrir les sites clunisiens
Translate »