Doubs

Obertino, fondeur de cloches

Accueil > Découvrir > Patrimoine culturel > Obertino, fondeur de cloches

Obertino

Un fondeur de cloches à LAbergement-Sainte-Marie

A Labergement-Sainte-Marie, existe un artisan dont la pratique est singulière puisqu’il réalise des cloches, et plus particulièrement des clarines en bronze.
C’est à la fin du 18ème siècle que la fonte de clarines se généralise, quelques fondeurs de cloches d’églises trouvant le moyen d’utiliser le bronze restant dans le creuset après avoir fondu une cloche. Des artisans se sont ainsi spécialisés dans cet art, le berceau des fondeurs de cloches de vaches du massif du Jura étant le Piémont italien.
Dans la vallée de l’Orco où le cuivre était travaillé depuis toujours, les hommes de la vallée ont commencé à partir sur les routes pour travailler de manière itinérante, franchissant le col du Grand-Saint-Bernard chaque été et parcourant les villes. Ils étaient fondeurs de cloches, chaudronniers ou encore étameurs, comme la famille Obertino qui s’installa d’abord dans le Valais, fondant des cloches sur les places de village pour des paysans souhaitant retrouver facilement leurs bêtes en pâture : c’est ainsi qu’ils développèrent cette activité, d’autant qu’au cours du 19ème siècle, la taille des troupeaux avait augmenté. En effet, la production fromagère et son exportation étant florissantes, les éleveurs purent mettre en valeur leurs troupeaux notamment au moment de la montée aux pâturages d’estive. Il était important de montrer à cette occasion sa fierté et sa réussite.
A partir de 1834, les Obertino travaillent de manière saisonnière en France où ils fondent des cloches pour le bétail sur les places des villages et repartent l’hiver dans leur vallée italienne. Peu après, ils installent leur premier atelier fixe à Labergement-Sainte-Marie, dans l’ancienne fromagerie du village, rejoints après la première guerre mondiale par des cousins qui reprirent l’ancienne fonderie Bournez de Morteau.
Ces deux fonderies produisent toujours cloches et clochettes, la tradition jurassienne de parer les vaches pour les faire défiler lors des comices ou de la descente des alpages ne pouvant se faire sans les clarines en bronze qui en sont indissociables…

A L'Abergement-Sainte-Marie

A L'Abergement-Sainte-Marie

Un savoir-faire de près de deux siècles

Un savoir-faire de près de deux siècles

Une production diversifiée

Une production diversifiée

La carte interactive

Une base de données toujours mise à jour

Bien se préparer c'est important, sur la carte vous trouverez : hébergements, ravitaillements, offices de tourisme, gares et accès, boucles et étapes, sites remarquables, etc. Grâce aux différents calques, sélectionnez les niveaux d'information dont vous avez besoin.

Voir la carte interactive

Voir les autres éléments patrimoniaux

Touchez les pierres et goutez les saveurs
Voir le patrimoine naturelDécouvrir les sites clunisiens
Translate »